Des Pensées au jardin

Delphine et Marie, passionnées de jardin et déco…Nous partagerons avec vous nos pensées, nos jardins, nos fleurs, nos bonheurs!

fleurs sur attrape-rêves

DIY ou L’histoire des fleurs séchées qui rêvaient de devenir Attrape-rêves.

14 Commentaires

Un attrape-rêves végétal chez moi, pourquoi pas ?

Devenu un joli objet de déco plutôt en vogue, le capteur de rêves était à l’origine destiné aux enfants.  Alors en ce temps de rentrée, pourquoi ne pas confectionner un Attrape-rêve végétal tout doux et durable avec de jolies fleurs séchées. Et peut être faire disparaitre ainsi les cauchemars de vos chers galopins, qui sait ?

dreamcatcher végétal

Des Origines à la signification.

L’attrape-rêve puise son origine dans la culture et les traditions des Ojibwé, peuple indien américain divisé en clans et dont la particularité de leurs prénoms est de prendre ancrage dans la nature qui les entoure. Originaires d’Amérique du Nord et du Canada, les Ojibwé ont quitté la région des Grands Lacs pour s’établir dans l’Ontario, le Wisconsin et le Minesota. La légende raconte que Asibikaashi, une magnifique femme « araignée », rassurante et bienveillante, protégeait les enfants de la tribu en tissant une toile fine et délicate au dessus de l’endroit où ils dormaient. Ainsi rien ne pouvait leur arriver .Le mal était retenu entre les fils et les mauvaises pensées disparaissaient jusqu’à l’aube. Aux premiers rayons de soleil, les mauvais rêves étaient brulés par la lumière. Quand le peuple a été dispersé en Amérique du Nord, Asibikaashi qui ne pouvait plus s’occuper de tous les enfants, demanda aux femmes de l’aider dans sa tâche. C’est ainsi que les capteurs de rêves sont apparus, traditionnellement réalisés avec des brins de Saule et la toile faite de fibres d’orties.

gerbera

Ainsi selon les croyances populaires, le capteur de rêve empêche les mauvais rêves d’envahir le sommeil . Il agit comme un filtre, capte les songes, conserve les beaux et brûle les mauvaises pensées prisonnières dans la toile, aux premiers rayon de soleil. Les beaux rêves sont redirigés vers les plumes le long desquelles ils glissent pour nous envelopper d’un repos placide et réconfortant.

Alors pourquoi ne pas raconter cette jolie histoire emprunt de culture indienne à vos chérubins et leur expliquer que les cauchemars ( et les monstres & compagnie…)  vont rester prisonniers dans le capteur de rêves ? Peut être des nuits plus tranquilles à l’infini …

Le Do It Yourself

le matériel

  • Un cercle abat-jour de 30 cm ou en rotin.
  • Une pelote de Fil trapilho naturel.
  • Napperon crochet d’un diamètre inférieur au cercle.
  • Galons variés, Dentelle, fils de grosse laine, Rubans Organza et de différentes matières…
  • Perles, grosses perles de bois et fils.
  • Plumes d’oie.

matériel

  • Fleurs séchées (Rhodanthe rose, queue de lapin, … ), Eucalyptus frais,  1 fleur fraiche (ici Gerbera)

aster et Queue de lapin

  • Ciseau, pistolet colle, mètre

Un grand merci à Dorine de Perles&Co pour l’envoie du matériel et au magazine Mollie Makes. C’est vrai que l’on trouve plein de jolies choses chez eux, mais pensez aussi aux fonds de tiroirs. C’est souvent plein de trésors insoupçonnables à réutiliser 😉

Matériel de Perles&co

la réalisation

Etape 1 :

  • Couper 3m de fil trapilho et enrouler le autour d’un support ( morceau de bois, baton, …) pour faciliter la prise en main.
  • Fixer temporairement, sur le cercle, l’extrémité du fil avec du scotch ou un point de colle afin de pouvoir disposer de vos deux mimines puis enrouler le fil autour du cercle à abat-jour. Lorsque vous avez fait le tour, libérer la première extrémité du fil et dérouler là un peu afin de pouvoir faire un nœud avec les 2 extrémités. Cela permettra de suspendre l’attrape-rêves.

Etape 2 :

Fixer le napperon à l’intérieur du cercle. J’ai choisi de ne pas le centrer, mais tout est possible !

  • Piquer dans le napperon assez près du bord mais pas trop afin de pouvoir tirer sur le fil sans l’abimer !

Etape 3 :

Commencer ensuite à suspendre les rubans, galons, fils de laine….

  • Prendre un gabarit afin de couper tous les rubans de la même longueur. (Cependant on peut aussi envisager de diminuer la longueur des rubans sur les côtés afin de former une pointe) .
  • Fixer les rubans en alternant les matières et les couleurs. Pour cela, on plie le ruban en deux et on passe par dessus le cercle en formant une boucle puis on vient mettre le ruban dedans. On peut également nouer tout simplement les rubans. J’ai choisi de mettre des perles et de fixer les plumes sur les rubans avec le pistolet à colle.

Etape 4 :

Fixer les fleurs séchées sur le cercle. Après essais, avoir une base de fleurs séchées est un bon compromis si l’on veut conserver son attrape-rêves dans le temps. La fleur fraiche choisie, ici la grosse fleur de Gerbera, pourra être facilement changée quand elle sera fanée.

  • Commencer par L’eucalyptus ( qui se conserve bien en séchant)  en le fixant avec du fil de fer vert. Puis continuez ainsi avec toutes les fleurs séchées (Rhodanthe rose, queue de lapin, …). La base pourra ainsi durer longtemps, très longtemps …:-)
  • Une fois cette base réalisée, fixer la grosse fleur fraiche avec une aiguille de couturier afin de pouvoir la changer facilement. Il suffit de piquer dans la tige au plus près de la fleur et dans le fil Trapilho enroulé autour du cercle.

Pour une version plus garçon, on peut choisir des Rhodanthes blanches, de la lavande( une odeur apaisante pour le sommeil), du chardon…

Et voilà vos petits chérubins vont pouvoir s’endormir, protégés, rassurés ….. et peut-être dire adieu à leurs affreux cauchemars ! ( Et moi je connais des parents qui vont être contents 😉 )

Les fleurs séchées, comme une évidence…

Le retour de hype des fleurs séchées est bien là et elles sont de plus en plus présentes dans nos home sweet home. Elles sont pratiques, jolies, on peut les oublier dans un coin, pas besoin de recouper régulièrement les tiges ou de changer l’eau des bouquets et un seul coup de sèche-cheveux suffit à les nettoyer …  bref c’est tentant !! Et l’idée que votre petite création, que vous avez passé du temps à faire, dure dans le temps est vraiment séduisante. C’est l’idéal sur l’attrape-rêves ! Bref les fleurs séchées, c’est tendance et c’est joli !! Alors on ne s’en prive pas 🙂

D’ailleurs pourquoi ne pas mettre egalement un attrape-rêve au jardin pour une déco en mode boho Champêtre, très tendance aussi en ce moment. Ou pour un mariage bohème … finalement plein d’occasion pour ce DIY.

Alors je vous laisse à vos p’tites mains …. et n’hésitez pas à nous montrer vos créations. à Bientôt.

Delphine 🍃

 

 

 

 

 

14 réflexions sur “DIY ou L’histoire des fleurs séchées qui rêvaient de devenir Attrape-rêves.

  1. c’est une belle réalisation cela me donne des idées

    J'aime

  2. un attrape rêve tout joli à copier! je le trouve plus attrayant et élégant que ceux qui sont bardés de plumes..cela fait longtemps que je veux me lancer dans la confection, alors merci pour ce tuto!
    bonne journée!

    J'aime

    • Et bien voila Catherine, il n’y a plus qu’à 😁. Les plumes gardent une signification forte dans les attrapes-rêves . Selon la tradition, elles permettent de faire glisser les doux rêves pour apaiser notre sommeil …. reste à vérifier 😉

      J'aime

      • il y a dans la maison plusieurs attrape rêves (ou plutôt cauchemars), et depuis longtemps (15/20 ans environ, bien avant la mode), la premier ramené du Canada, et mes enfants, avaient un meilleur sommeil..(bon j’avoue que peut être c’était suggestif..)
        à chacun de voir 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. encore une magnifique réalisation, delphine! et les photos…..wahhhh superbes!!!
    de plus voilà une chouette idée pour recycler mes napperons au crochet 😉
    merci et bisous!

    Aimé par 1 personne

  4. Je ne connaissais pas vraiment la légende, et je crois que je ne mettrai pas d’attrape-rêves chez moi, car il y a dans l’histoire une femme-araignée… Et c’est bien ça le problème… L’araignée… Je crois que j’imaginerai une grosse mygale au dessus de moi, et c’est pas très bon pour le sommeil xD
    Mais cette création reste magnifique, et les photos sont splendides. Vous êtes vraiment douées pour mettre en scène 😀

    Aimé par 1 personne

  5. Notre civilisation renvoie l’araignée comme un être mauvais, méchant, effrayant …mais ce n’est pas le cas partout ..bien au contraire, elle est mise sur un piédestal en tant que protectrice, bienfaisante pour la nature … des points de vue différents !! Bon l’attrape rêves ne ressemble qd même pas du tout à une araignée 🕷😀 Merci pour ce gentil commentaire !

    J'aime

  6. Une magnifique réalisation encore une fois! Tu m’épates encore et encore…
    Dommage pour Saint Jean, j’espère aussi une autre fois…
    Bisous, Véro.

    Aimé par 1 personne

  7. C’est magnifique! Bravo pour cette belle réalisation! merci pour ton passage sur mon blog. A bientôt

    Aimé par 1 personne

  8. Très beau et très poétique ♥

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s