Des Pensées au jardin

Delphine et Marie, passionnées de jardin et déco…Nous partagerons avec vous nos pensées, nos jardins, nos fleurs, nos bonheurs!

part dans l'assiette

Il était une fois la Galette des Rois Girly …

11 Commentaires

Il était une fois la Galette des Rois…

Cette année c’est décidé ! Je fais une galette des rois Home Made. Très facile selon ma copine Stéphanie, alors je me lance. Sur sa base de recette, je vais ajouter ma touche personnelle !

Alors que diriez-vous d’une Galette des Rois à la Violette ? Simple, originale et délicieuse.

La tradition de la galette des rois.

Nous dégustons chaque année à la même époque la fameuse galette des rois. Il s’agit de la fête de l’Épiphanie. Elle a lieu le 6 janvier, soit douze jours après Noël mais peut s’étendre sur plusieurs jours. Les rois seront traditionnellement tirés le dimanche qui suit, soit cette année le dimanche 8 janvier.

Elle est appelée la fête des rois, alors qu’elle est tout simplement « Twelfth night » (la douzième nuit après Noël) en Angleterre et « Trettondag » ou « Trettonhelgen » (le treizième jour après Noël) en Suède.

Le mot « épiphanie » est d’origine grecque. Il signifie « apparition ». La fête de l’Épiphanie marque le jour où les trois rois mages, Melchior, Gaspar et Balthazar, venus d’Orient et guidés par la lumière d’une étoile, arrivèrent à Bethléem jusqu’à Jésus, dans l’étable où il est né. Pour célébrer son arrivée et en guise de respect, les rois Mages offrirent des présents à Jésus : de l’or, de la myrrhe (résine issue d’un arbre, le balsamier), de l’encens.

Mais L’Épiphanie est en fait une longue tradition qui remonterait très loin avant la naissance de Jésus et résulterait de plusieurs traditions païennes et chrétiennes.

Dans l’antiquité,  il s’agissait de fêter le dieu Dionysos. Dieu de la vigne, du vin, mais aussi de la fête dans la mythologie grecque, Dionysos est lié aux saisons et donc aux cycles de la végétation. La fête donnée en son honneur au milieu de l’hiver, et coïncidant avec le solstice d’hiver, symboliserait sa résurrection, le retour des jours plus longs et de la lumière et donc la renaissance de cette végétation.

Son origine proviendrait également des fêtes païennes dite des « Saturnales », tout comme on l’invoque concernant le solstice. Cette fois, c’est le dieu Saturne qui était célébré par les Romains en désignant un esclave comme un roi d’un jour. Durant cette période, les barrières sociales disparaissaient, on organisait des repas, on plaçait des plantes vertes dans les maisons, notamment du houx, du gui et du lierre. Au cours du banquet, les Romains utilisaient la fève d’un gâteau pour élire le « Saturnalicius princeps », roi d’un jour.

Quoiqu’il en soit, nous mangeons la galette des rois le jour de l’Épiphanie (ou le dimanche qui suit), car c’est l’Eglise qui institua cette tradition typiquement française. Elle remonte au XIIIème siècle (entre 1200 et 1300 ans). A cette occasion, la galette était partagée en autant de portions que d’invités, plus une part. Cette portion supplémentaire, appelée « part du Bon Dieu » ou « part de la Vierge » était donnée au premier pauvre qui passait.

Une fève, utilisée déjà au temps des Grecs et des Romains, est cachée dans la galette et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée et se pare d’une couronne de fantaisie. Le plus jeune des convives, le plus innocent, caché sous la table, décidera alors de la distribution des parts. La tradition veut, que celui qui trouve la fève, désigne son roi ou sa reine.

Et la recette alors !

Les ingrédients pour 6 à 8 personnes :

  • 2 rouleaux de pâtes feuilletées pur beurre

Pour la crème pâtissière :

  • 2 oeufs
  • 50g de sucre
  • 30g de fleur de Maïs
  • 25cl de lait
  • 1 gousse de vanille ou de la vanille en poudre

Pour la crème à l’amande et à la violette :

  • 3 jaunes d’œufs
  • 125g de poudre d’amandes
  • 100g de sucre en poudre
  • 125g de beurre doux pommade
  • 3 cuillerées à soupe de sirop de violette (+ 1 cuillerée d’arôme de violette)
  • 1 pointe de colorant violet (facultatif)

Pour la frangipane :

  • le mélange de la crème pâtissière + la crème d’amandes + 1 bouchon de rhum

Pour la dorure :

  • 1 jaune d’œuf

la réalisation … c’est parti !

Préparation de la crème pâtissière :

Mélangez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez la fleur de Maïs, puis mélangez.

Chauffez le lait et la vanille puis versez-le sur le mélange précédent.  Mélangez puis remettez le tout dans la casserole. Faites épaissir à feu doux.Puis réservez au froid.

Préparation de la crème à l’amande et à la violette:

Mélangez le beurre pommade et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez les œufs un par un puis la poudre d’amandes.

Incorporez le sirop de violette, l’arôme et une pointe de colorant.

Préparation de la frangipane:

Mélangez la crème pâtissière à la crème d’amandes et de violette en ajoutant le bouchon de rhum. Versez la crème dans une poche à douille.

Préparation de la galette :

Étalez une première pâte.

Partir du centre avec la poche à douille pour étaler la crème en faisant une spirale. Arrêtez vous à 2 centimètres du bord.

Ne pas oublier d’insérer la fève dans la crème, plutôt à l’extrémité pour minimiser le nombre de chances de tomber dessus en coupant les parts de la galette.

Badigeonnez le bord de pâte au jaune d’œuf. Déposez la deuxième pâte en soudant les bords.

Dorez le dessus de la galette au jaune d’œuf, puis dessinez des stries avec le dos d’un couteau.

Réfrigérez la galette pendant 30 min .

Préchauffez ensuite le four à 180° et cuire pendant 30 minutes environ.

Et voilà c’est prêt !  Bonne dégustation 🙂

Qui aura la fève ?

11 réflexions sur “Il était une fois la Galette des Rois Girly …

  1. Elle donne très envie cette galette ! Merci pour la recette.

    Aimé par 1 personne

  2. Oh wahouuuuu !! Elle donne envie cette recette !!! Merci je teste ce week-end (mais sans la violette dommage ça n’inspire pas mon homme mais je tenterai plus tard car ça donne envie !)
    Bonne année et bonne journée ❤

    Aimé par 1 personne

    • Merci . Dommage, ça donne une touche originale !!! Mais tu verras, la même recette sans la violette est aussi très bonne ….j’ai testé 😉
      Une très douce et belle année aussi .

      J'aime

  3. Sympa dis donc ! J’aime beaucoup cette couleur et j’adore le goût de la violette ! 😉

    Aimé par 1 personne

  4. bonjour
    c’est une bonne idée de faire sa propre galette des rois ! Au moins, on sait quels ingrédients on ingère, on n’ a pas de mauvaises surprises contrairement à la nourriture industrielle…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s